Déplacement à la Commission européenne

Dans la continuité de la Mission d’information sur le suivi des négociations liées au Brexit et l’avenir des relations de l’Union européenne et de la France avec le Royaume-Uni, je me suis rendu ce lundi 9 avril 2018 avec le Président François DE RUGY à Bruxelles ainsi qu’avec le bureau constitutif sur ces sujets.

Echanges de vues avec :

  • M. Michel BARNIER – à la Commission européenne
    Négociateur en chef de la Task-force pour la préparation et la conduite des négociations avec le Royaume-Uni, sur son analyse du premier volet de la négociation et de celles à venir ce mois-ci,
  • M. Didier SEEUWS – au Conseil de l’Union européenne
    Directeur de la Task Force sur le Royaume-Uni,
  • M. Philippe LEGLISE-COSTA – à la Représentation permanente de la France auprès de l’UE
    Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès de l’Union européenne,
  • Rencontre avec une délégation de membres français du Parlement européen,
  • M. Pierre MOSCOVICI – à la Commission européenne
    Commissaire pour les affaires économiques et financières, la fiscalité et les douanes, sur le suivi des négociations liées au Brexit ainsi que de l’avenir des relations de la France et de l’Union européenne avec le Royaume-Uni,
  • M. Guy VERHOFSTADT – au Parlement européen
    Président du groupe de pilotage sur le Brexit, qui préconise d’inscrire la relation future avec Londres dans un accord d’association et de rester particulièrement vigilant sur les droits des citoyens,
  • M. Antonio TAJANI – au Parlement européen
    Président du Parlement européen, qui prône le développement de ressources propres de l’Union européenne : une taxe carbone sur les importations extra-communautaires, une taxe sur les transactions financières et les activités des grandes entreprises du numérique pour compenser la perte du contributeur net britannique dans le Budget de l’Union.

Dès lors, j’ai porté mes demandes sur les résolutions à venir de la question de la frontière entre la province britannique d’Irlande du Nord et la République d’Irlande, ainsi que de la compensation des différents Etats-membres suite à la perte du contributeur net britannique au budget européen et des possibles nouvelles ressources propres de l’Union.

2018-06-08T16:26:40+00:00 09/04/2018|A l'Assemblée, Brexit, Europe|