Entretien avec les psychologues du centre hospitalier de Briey

đź‘Ą A l’Ă©coute de toute revendication relative Ă  leurs difficultĂ©s quotidiennes, je m’Ă©tais entretenu vendredi matin avec les reprĂ©sentants du 8ème secteur de Psychiatrie gĂ©nĂ©rale de Briey-Jarny et du 3ème secteur de Psychiatrie infanto-juvĂ©nile de Briey-Longwy.

👉 Au-delĂ  de l’augmentation de 183 € dans le public de la rĂ©munĂ©ration des psychologues Ă  l’hĂ´pital (soit 500 Ă  600€ en fin de carrière), le SĂ©gur de la santĂ© a engagĂ© une revalorisation des grilles inĂ©dites et de la prime d’engagement collectif.

đź“Ś Bien que ces mesures constituent une première amĂ©lioration de leur situation, dont les prĂ©cĂ©dents gouvernements n’avaient pas considĂ©rĂ©, le chantier est immense car il implique la refonte de la filière de la santĂ© mentale dans notre pays. Il est plus que temps d’avoir davantage recours Ă  eux. Les psychologues sont diplĂ´mĂ©s, reçoivent une formation de qualitĂ© et, pour beaucoup d’entre eux, n’ont pas la possibilitĂ© d’exercer dans de bonnes conditions, se tournant inexorablement vers d’autres activitĂ©s.

Les Assises de la santé mentale seront l’occasion de porter les sujets évoqués sur l’accès aux psychologues, leur recrutement, et l’encadrement de leur profession, tant au niveau du service public que privé.

✍️ Il convient de faciliter pour les milliers de psychologues, l’accès et de favoriser les conditions de remboursement des soins qu’ils dispensent.

2021-09-02T11:59:26+02:00 02/08/2021|Santé, Sur le Terrain|