Fidéliser les fonctionnaires dans les zones peu attractives

Lors de mon entretien du 15 novembre dernier avec les conseillers du Ministre de l’Intérieur, j’avais alerté sur le problème structurel des effectifs de police à Longwy-Villerupt lié à une forte rotation des personnels de police. Nous faisions face à un phénomène de départ cyclique ou tout simplement de recrutement des policiers en raison des caractéristiques du territoire qui ne sont pas suffisamment favorables.

Ce matin, je suis donc plus que satisfait de voir l’adoption de cet amendement du Gouvernement dans le cadre de la transformation de la fonction publique !

L’amendement voté va permettre de fidéliser nos forces de l’ordre dans les commissariats qui se retrouvent en déficit d’effectifs sur des territoires qui ne sont pas suffisamment attractifs.
Il sera donc proposé aux personnels de police qui restent un certain temps dans des zones moins attractives qu’ils puissent se voir octroyer une priorité de mutation lorsqu’ils pourront changer de poste.

Voici l’un des résultats parmi tant d’autres des échanges avec les cabinets ministériels pour lesquels je m’emploie avec largesse pour notre territoire !

2019-06-28T12:07:08+02:00 17/05/2019|A l'Assemblée|