Journée de l’Europe & Tribune

Il y a 68 ans, le 9 mai 1950, le ministre des affaires étrangères Robert Schuman, voulant bannir la guerre en Europe, proposait, dans une déclaration devenue historique dans le salon de l’horloge du Quai d’Orsay, la création d’une communauté européenne du charbon et de l’acier.

En effet, en ma qualité de :

  • Député d’un territoire jouxtant les frontières belges et luxembourgeoises, ainsi qu’ayant travaillé plus de 18 années au sein d’un autre pays : il va sans dire que je suis conscient de la signification concrète que l’union européenne offre et assure à chaque citoyen d’un Etat-Membre,
  • Membre de la Commission des finances, nommé Rapporteur Spécial au prélèvement sur recettes au profit de l’Union européenne ainsi que Membre de la Mission d’information sur le suivi des négociations liées au Brexit et l’avenir des relations de l’Union européenne et de la France avec le Royaume-Uni: je porte une attention particulière sur les questions d’ordre économique et financière, à la fiscalité et à l’union douanière, en auditionnant des personnalités européennes à Londres ou au sein des institutions à Bruxelles.

Dès lors, je défendrai les valeurs d’une France porteuse d’ambition forte pour l’Europe : une souveraineté réinventée, une unité consolidée, une démocratie vivante.

C’est en ce sens que j’ai signé cette tribune avec de nombreux collègues pour cette occasion.

Belle journée de l’Europe à toutes et à tous.

2018-06-07T15:51:36+02:00 09/05/2018|A l'Assemblée, Europe, Sur le Terrain|