Question sur l’impact du marketing alimentaire

Je vous informe par la publication ci-dessous de la question écrite que je viens d’adresser à la Ministre des solidarités et de la santé (Journal Officiel du 16 janvier 2018) :

« M. Xavier Paluszkiewicz alerte Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’impact du marketing alimentaire à destination des enfants et adolescents, et plus spécifiquement par les advergames ou « jeu vidéo publicitaire ». L’Assemblée nationale a adopté, le 27 avril 2004, le projet de loi relatif à la politique de santé publique, consistant à apposer des messages sanitaires à travers toute communication publicitaire d’aliments transformés. Ces derniers permettaient d’identifier aisément le caractère de la publicité ainsi que d’apprécier l’intérêt nutritionnel desdits produits. Ceci étant, avec la démocratisation de l’internet, des tablettes ainsi que des smartphones, certains groupes alimentaires contournent dorénavant la législation en vigueur par l’utilisation de nouveaux supports de publicité. En effet, la publicité sur internet étant moins contrôlée, notamment sur les réseaux sociaux, cette dernière occupe une place prépondérante auprès des industriels en quête de nouveaux consommateurs. Ce faisant, les industriels développent et proposent gratuitement des jeux publicitaires sur internet en y intégrant de la publicité à l’intérieur même de ces deniers, afin de promouvoir une marque ou des produits et services. Contrairement aux spots publicitaires à la télévision, ils ne disposent d’aucune mention sanitaire, ni d’obligation d’indiquer qu’il s’agit d’une publicité. Par conséquent, il la sollicite pour une meilleure protection des publics les plus sensibles, et souhaite connaître les solutions à venir afin d’identifier au mieux les jeux vidéo publicitaires en ligne sans ambiguïté, de manière claire et immédiate et ce, avant l’exécution du jeu. »

2018-06-08T11:34:00+02:00 16/01/2018|Questions au gouvernement|