Question sur la pension de réversion

Je vous informe par la publication ci-dessous de la question écrite que je viens d’adresser à la Ministre des solidarités et de la santé (Journal Officiel du 27 mars 2018) :

« M. Xavier Paluszkiewicz attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la situation de précarité qui touche les personnes recevant l’allocation aux adultes handicapés (AAH). L’AAH est attribuée aux personnes atteintes d’un handicap ou d’une maladie chronique ou invalidante, créée par la loi du 30 juin 1975 dans un but d’assurer un minimum de ressources à ces personnes. Néanmoins, un problème subsiste dès lors que ces personnes touchent la pension de réversion de leur conjoint, des suites du décès de ce dernier. En effet, la pension de réversion fait perdre le droit à ces personnes de continuer à recevoir leurs allocations, puisqu’il existe un plafond de revenu à ne pas dépasser. Ces deux revenus ne sont pas antinomiques car ne pallient pas les mêmes problématiques. C’est pourquoi il l’interroge sur les raisons de cette situation et l’interpelle sur la nécessité de résoudre cette complémentarité aujourd’hui impossible. »

2018-06-08T11:53:00+02:00 27/03/2018|Questions au gouvernement|