Séance publique sur la Loi ESSOC

Nous étions réunis hier soir en séance publique pour débattre de la loi ESSOC : État au Service d’une SOciété de Confiance. Lors de cette séance nous avons dû voter un amendement qui portait sur le maintien des associations religieuses dans la liste des groupes d’intérêt, chose que l’article 38 mis en place pour le gouvernement ne permettait pas.

L’issue du vote, à 3h du matin, s’est révélée très serrée puisque par 85 voix pour et 88 voix contre, cet amendement ô combien important a été rejeté par l’Assemblée nationale. Résultat que je regrette, puisqu’il a permis à l’article 38 de rester en l’état.

Le prinicpe de Laïcité est au cœur de notre Constitution, elle doit aussi l’être dans notre relation avec les cultes. Acteurs essentiels de la vie dans notre société nous devons pouvoir échanger avec eux en toute transparence. C’est pourquoi, j’avais co-signé, avec 80 collègues de la majorité, et voté favorablement à l’amendement de ma collègue Stéphanie Kerbarh.

2018-08-30T11:03:25+02:00 27/06/2018|A l'Assemblée|