Question sur la valorisation du patrimoine français

Je vous informe par la publication ci-dessous de la question écrite que je viens d’adresser au Ministre de l’économie et des finances (Journal Officiel du 12 décembre 2017) :

« M. Xavier Paluszkiewicz attire l’attention de M. le ministre de l’économie et des finances sur la stratégie française adoptée par le Gouvernement pour la valorisation du patrimoine français et plus particulièrement des monuments historiques. Véritable axe stratégique pour l’économie française, le patrimoine français est devenu l’une des priorités de ce quinquennat – en témoigne la nomination de M. Stéphane Bern à cette mission culturelle. Néanmoins, les difficultés qui pèsent aujourd’hui sur les propriétaires-gestionnaires de monuments historiques, identité culturelle des territoires notamment ruraux représentant près de 21 milliards d’euros par an de retombées économiques et touchant près de 500 000 emplois, ne cessent de croître. En effet, la protection au titre des monuments historiques répond à un motif d’intérêt général et entraîne de ce fait, des restrictions au droit d’usage des immeubles protégés, qu’ils soient publics ou privés, ainsi que la création d’une servitude d’utilité publique (Conseil constitutionnel, 17 décembre 2011, n° 2011-207 QPC). C’est pour cette raison que les propriétaires-gestionnaires se voient imposer au nom de cet intérêt général et de plein droit, des charges auxquelles ils ne peuvent se soustraire. Ainsi, au vu des différentes charges fiscales qui incombent aux propriétaires-gestionnaires pouvant résulter d’une perte sèche pour l’entretien ainsi que la restauration des monuments concernés, il le sollicite, d’une part, sur la possibilité d’exonérer de l’IFI les propriétaires-gestionnaires d’un monument historique classé ou inscrit qui en affecte tout ou partie à l’une de ces activités ou à la visite payante, lorsque ces derniers s’engagent à conserver ce monument pendant au moins quinze ans, et d’autre part, d’avoir une réflexion globale sur la mise en place d’un groupe de travail relatif à l’évolution de la valeur fiscale des monuments historiques. »

2018-06-08T11:06:03+02:00 12/12/2017|Questions au gouvernement|